Rozenn – Livre 1 : Laëtitia Danae

Résumé :

 

« Je n’ai jamais demandé à naître djinn. Être comme moi, c’est l’assurance de mener une vie d’incertitudes. La discrétion est devenue une seconde nature pour nous. Et pourquoi ? Pour échapper à des êtres vicieux, avides de ce qu’ils ne peuvent obtenir autrement que par la force… ». Rozenn Kaplang est une princesse djinn, une magie ancestrale coule dans ses veines. Pour cette raison et durant de longues années, ses ancêtres ont souffert de la domination des dagnirs. Depuis, la paix a été rétablie ; une paix au goût amer et incertain. Afin de tirer un trait définitif sur ce douloureux passé, une union entre princesses et princes héritiers est envisagée. Mais peut-on se fier à un peuple qui a maintenu le vôtre en esclavage pendant des siècles ? Rozenn devra choisir entre la résignation, la fuite, ou la rébellion…

 

Rozenn #1

 

Mon Avis :

 

C’est une très belle découverte que ce roman fantasy young-adult. L’univers fantastique n’est pas trop compliqué, il y a ce qu’il faut pour que le lecteur s’évade sans se sentir perdu.

Rozenn et ses sœurs vont se retrouver au milieu d’un conflit politique et racial. Elles sont l’instrument d’une possible paix perenne. Les djinns sont considérés comme inférieurs par les dagnirs. Le père des princesses pensent qu’une alliance entre deux grandes familles pourraient éviter l’asservissement total  de la population des Bulles.

Les djinns sont un peuple pacifique, doté de pouvoirs bridés par les dagnirs qui en tirent un profit personnel. Le départ de Rozenn et ses sœurs mettra en évidence que les pourparlers sont biaisés et loin de leur être favorables.

Rozenn est une rebelle, elle remet en cause les règles, elle ne cache ses émotions, elle en est d’ailleurs incapable. Sa plus jeune sœur, Daire est la petite dernière, très coquette, très superficielle mais cache une part d’ombre assez importante. La plus âgée est Odeleen, la plus mature, celle qui croit en ce projet de réunification entre grandes familles de chaque peuple.

Leur arrivée chez les dagnirs ne sera pas simple, l’acclimatation et la rencontre avec les princes vont faire monter la tension sur bien des points. Il faudra aussi qu’elles composent avec le sultan et son épouse.

Ce premier tome est très prenant, on rentre tout de suite dans l’intrigue, on s’attache à Rozenn et son caractère affirmé. L’intrigue se met en place et monte crescendo pour se terminer au point de rupture avant l’assaut final qu’on découvrira je suppose dans le prochain roman.

Ces jeunes filles vont devoir faire des choix et s’impliquer pour changer leurs vies et celles de leur peuple. Laëtitia Danae a une sublime plume qui vous emporte, ses descriptions sont juste parfaites et permettent une immersion complète. On voyage, on rêve, on espère et on combat aux côtés de ses héros.

Une duologie qui saura vous séduire, c’est très bien écrit, juste, dosé à merveille.

 

AMAZON

J’ai Lu – Collection : Poche – Date de parution : 04 Mars 2020 – Pages : 480 – Prix :  8.90 € (  5.99 € en Ebook).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s