Le Crocus Jaune – Laila Ibrahim

Résumé :

 

À sa naissance, Lisbeth est enlevée à sa mère pour être confiée à Mattie, une esclave, qui se voit contrainte de se séparer de son propre bébé pour devenir la nourrice de l’enfant.

Lisbeth vient d’un monde fait de privilèges et ne comprend pas sa mère, si distante et abattue, ni son père, propriétaire d’esclaves. En grandissant, elle va développer auprès de Mattie une relation intense, qui va influencer leurs vies pendant des décennies. Mais un tel lien entre deux personnes que tout sépare est-il vraiment sans conséquence ?

Plébiscité dès sa sortie par les lecteurs, Le Crocus jaune est le récit émouvant d’un attachement impossible mais aussi un roman puissant sur la quête de liberté et de dignité de deux femmes que tout oppose ou presque.

 

exe_Crocus-jaune_Ibrahim.indd

 

Mon Avis :

Ce roman fait partie des récits poignants, de ceux qui vous marquent et qui laissent une trace bien longtemps après le point final. Même si c’est une fiction, cette dernière relate des frais tristement connus aux États-Unis.

Lisbeth nait dans une famille aisée, de celle qui possède une grande plantation, des esclaves. Son éducation est fidèle aux mœurs des blancs de l’époque, elle a donc une nourrice depuis sa naissance, qui est noire, Mattie, avec qui elle va nouer des liens plus forts que ceux du sang.

C’est toute la complexité de son enfance et de la façon dont on l’élève qui vont la faire s’interroger sur les conditions de vie et les inégalités qu’elle côtoie au quotidien. Rappelons qu’à cette époque la femme dépend toujours d’un homme, le père, le mari, l’oncle. Lisbeth va pourtant porter en elle la farouche envie de rétablir l’ordre et t’établir l’égalité.

C’est une tranche de vie qui montre à la fois le pire de nos civilisations mais aussi le meilleur. Un monde où s’affronte les débuts du modernisme avec des actes rétrogrades et avilissants. C’est aussi le destin de deux femmes que tout oppose sur le papier, qui n’aurait pas du se lier l’une à l’autre et pourtant c’est ce qui fait la beauté de tout ce récit.

Entre les états du nord et ceux du sud, le respect et l’amour feront de ces héroïnes des femmes d’exceptions qui forcent les choses à bouger, même doucement ; à évoluer pour que les différences s’amenuisent.

L’auteure a le don de sublimer cette histoire, on retrouve l’atmosphère si particulière de l’époque. C’est prenant, touchant et terriblement addictif. Une histoire hors des sentiers battus, qui poussent à réfléchir sur le regard que l’on porte aux différences. Pas si éloignée de notre époque contemporaine, l’on ressort de cette lecture en se disant que le chemin à parcourir est encore long.

Une très belle découverte, j’espère que Charleston publiera la suite « Le grain de moutarde » ça me rappelle à la fois la « Couleur des sentiments » ou  la « Couleur pourpre », ce roman reste engagé est à lire absolument.

 

AMAZON

Charleston – Date de parution : 10 Mars 2020 – Pages : 256 – Prix :  19.90 €.

2 commentaires sur “Le Crocus Jaune – Laila Ibrahim

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s