Les Gangs de Boston #4 : Le Saint – A. Zavarelli

Résumé :

 

Scarlett
Sur le sentier de la guerre, il y a trois règles simples à respecter.
1. Connaître son ennemi
2. Être prêt au sacrifice
3. Toujours porter de bonnes chaussures
Après tout, la vengeance est un plat qui se sert en talons hauts.
J’ai l’œil pour ce genre de choses, et rien ne se mettra en travers de mon chemin.
Pas même Rory Brodrick, le Saint.
Il se trompe s’il croit pouvoir me changer. Quand j’en aurai fini avec lui, je ferai passer sa mafia pour un jeu d’enfants.
Tu me cherches, Monsieur Brodrick ?
Croix de bois, croix de fer, si tu mens, vas en enfer !

Rory
Je suis un combattant. Un arnaqueur. Un gangster.
J’ai vu tout un tas de choses dans ma vie.
Mais je n’ai jamais rencontré quelqu’un comme elle.
C’est une belle au cœur de bête. La pomme empoisonnée à laquelle je suis incapable de résister. Et dans son sillage, tous les hommes rampent à ses pieds.
Ce qu’elle ignore, c’est que j’aime les femmes fougueuses.
C’est d’autant plus intéressant de les dompter.

 

Le saint

 

Mon Avis :

 

Cette saga est une des belles découvertes de cette année. Chaque tome est centré sur un nouveau personnage mais l’univers en fond reste le même, celui de la mafia.

Cette fois-ci nous sommes en compagnie de Rory, l’irlandais au sang chaud et Scarlett, la beauté froide.

J’attendais beaucoup d’eux, tout simplement parce qu’on a pu les apercevoir auparavant et qu’ils montraient un caractère fort et des positions assez tranchées pour ce duo explosif.

Ce fut le cas, je m’attendais à une histoire plus dure que les autres et sur ce point, je ne me suis pas trompée. Scarlett est une écorchée vive, elle vit pour la vengeance et très honnêtement elle est flippante. Rory est un personnage plus charmeur que les autres, moins froid et distant, il joue de son charme et de son tempérament fougueux. Attention ce n’est pas parce qu’il semble plus accessible qu’il n’est pas dangereux ou létal lorsque c’est nécessaire. Entre eux c’est d’abord un jeu, avec des règles qui varient suivant l’humeur de notre héroïne. Ensuite les choses vont se compliquer dès lors que les sentiments vont arriver. J’avoue que j’étais surprise de découvrir réellement le personnage de Scarlett, c’est une inadaptée sociale et son surnom de Satan lui va à ravir.

Je ne pensais pas que des personnages avec des passés si compliqués et des vies à présent dangereuses puissent trouver un terrain d’entente, c’est même plus que ça. On peut dire que par moment ils sont sur le même diapason et qu’ils vont finir par avoir besoin l’un de l’autre. Et j’avoue qu’au début je ne savais pas vraiment si c’était possible qu’il y ait une compatibilité à la longue. En tout cas, nos deux héros vont vraiment apprendre de l’autre et ça reste agréable de voir que pour une fois c’est le mâle alpha qui est un poil plus raisonnable que l’héroïne têtue.

Je vous laisse découvrir la suite par vous même, mais une fois de plus l’auteure fait le choix judicieux d’alterner entre la romance, l’action et le suspens. C’est un mélange parfait car addictif et très rythmé, on ne s’ennuie pas un seul instant et j’avoue que j’ai l’impression que A. Zavarelli nous prépare encore de sacrées choses pour les tomes à venir.

Le background est très présent et l’on retrouve les personnages que l’on connait déjà, l’on fait même la connaissance de nouveaux.

Une saga que je recommande car c’est une lecture très agréable, fluide et bien ancrée dans l’univers de la mafia.

 

AMAZON

Grey Eagle Publications – Date de parution : 26 Septembre 2019 – Pages : 434 – Prix : 15.99 € (5.99 € en Ebook).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s