Girls of Paper and Fire – Natasha Ngan

Résumé :

 

Each year, eight beautiful girls are chosen as Paper Girls to serve the king. It’s the highest honour they could hope for…and the most demeaning. This year, there’s a ninth. And instead of paper, she’s made of fire.

Lei is a member of the Paper caste, the lowest and most persecuted class of people in Ikhara. Ten years ago, her mother was snatched by the royal guards, and her fate remains unknown. Now, the guards are back and this time it’s Lei they’re after – the girl with the golden eyes, whose rumoured beauty has piqued the king’s interest.

Over weeks of training in the opulent but oppressive palace, Lei and eight other girls learn the skills and charm that befit a king’s consort. There, Lei does the unthinkable – she falls in love. Her forbidden romance becomes enmeshed with an explosive plot that threatens her world’s entire way of life. Lei, still the wide-eyed country girl at heart, must decide how far she’s willing to go for justice and revenge.

 

Girls of paper and fire

 

Mon Avis :

J’avoue que j’avais très peur en commençant ma lecture, non pas à cause de l’univers mais pour la romance F/F car jusqu’à présent je n’ai pas aimé mes lectures qui allaient dans ce sens. Mais je me suis laissée tenter et j’ai réellement eu une bonne idée car ce livre n’est pas loin de la perfection.

Tout d’abord le côté asiatique qu’on rencontre au final assez peu en occident dans les romans à moins de chercher spécifiquement cet aspect et ensuite une véritable héroïne badass et des enjeux forts et bien travaillés.

Le monde d’Ikhara est régi par les castes Moon, Paper et Steel. Celle en place est à la solde des démons, la caste Moon et chaque année le roi choisit 8 filles de la caste Paper pour en faire ses concubines. Déjà ici on voit un aspect intéressant car même si on veut faire croire à ces jeunes filles que c’est un honneur et qu’elles vont vivre quelque chose d’unique et merveilleux, elles ne sont ni plus ni moins que des esclaves sexuelles qu’on va éduquer (et pas par la douceur) à servir un roi pas des plus sympathiques et le mot est faible encore. Dans le lot il y a celles qui acceptent leur triste sort et celles qui veulent trouver des solutions pour changer leur destin tragique. Mais cette année elles ne sont pas 8 mais 9 à partir.

Lei, notre héroïne se voit enlevée à son village comme sa mère il y a 10 ans de ça et elle devra vivre avec la peur omniprésente des sévices. Pourtant en chemin elle va trouver plus que la peur et la souffrance, elle va découvrir l’amour en la personne de Wren, cette autre jeune fille qui semble cacher bien des secrets derrière ses yeux dorés.

C’est dans ce climat pesant que va évoluer notre histoire où le danger, la peur poussent aux rapprochements. Lei veut faire tout son possible pour s’en sortir, c’est une guerrière qui malgré la crainte et le désespoir continuer de rêver à une prochaine liberté. Wren quant à elle doit gérer ses propres problèmes malgré l’envie et la volonté d’être un soutien fort. Leur romance est vraiment mignonne et touchante. Les personnages secondaires sont aussi très intéressants et j’ai hâte d’en découvrir plus sur Blue et Aiko.

L’auteure met en place un univers de dingue. Elle sculpte un monde noir avec un schéma qui excuse les agresseurs (les violeurs) des atrocités commises car elles sont faites sur des femmes, des êtres considérés comme inférieurs. C’est d’ailleurs le côté asiatique qui aide à former des moments poignants et parfois terriblement sombres. Elle met vraiment en avant le viol banalisé pour dénoncer que les femmes sont vues comme des objets qui n’ont pas de droit sauf si un homme les autorise à faire, dire quelque chose. C’est d’ailleurs assez intense comme lecture car on voit que les traditions patriarcales instrumentalisent la prise de pouvoir des hommes, c’est ainsi que le Roi se sent puissant en blessant et en avilissant ces jeunes filles . Mais elle montre aussi que ce sont des survivantes, qu’elles se résument plus qu’à leur condition et aux traumatismes qu’elles ont vécus. Elle dépeint des héroïnes fortes, en demande de forger leur propre destin et de vivre pleinement l’amour auquel elles aspirent. Si je devais formuler un petit défaut c’est parfois quelques longueurs dans l’avancement de certains passages.

Sans ce dernier bémol c’est pour moi un excellent roman, porteur d’idées fortes et parfois dures à encaisser tellement elles collent à notre réalité contemporaine. J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteure, son style et la manière dont elle modèle son récit. C’est fort, prenant. On peut dire que sous couvert de cet univers fantastique l’auteure est engagée et qu’elle aborde des sujets sensibles mais très bien travaillés en adéquation avec notre époque

Je recommande vivement cette lecture.

AMAZON

Jimmy Patterson – Date de parution : 6 Novembre 2018 – Pages : 400 – Prix : 17,53 € en Relié

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s