La Captive du Galion – Sabrina Jeffries

Résumé :

Le courage de Sara est mis à rude épreuve depuis qu’elle a quitté l’Angleterre. Non seulement son bateau a été attaqué par des pirates, mais le terrible capitaine Horn, de sinistre réputation, a fait débarquer toutes les femmes sur une île déserte, avec le projet extravagant de fonder une colonie. Pire, Horn leur ordonne à présent de choisir un époux parmi les pirates ! Sara, la seule à oser parfois lui tenir tête, est incapable de le faire changer d’avis. Elle s’entend alors avec un matelot allié pour organiser un mariage blanc, qu’ils annuleront à Londres dès qu’ils auront réussi à fuir. Mais le capitaine n’apprécie pas du tout la nouvelle de ses fiançailles…

 

la captive du galion

 

 

Mon Avis :

 

J’espère que vous êtes prêtes à embarquer pour traverser les océans. Notre héroïne Sara est une grande humaniste, elle veut servir la cause des femmes condamnées à partir en Nouvelle Galles du sud. Tout cela bien sûr en vivant incognito avec ces femmes dans le fond d’une cale d’un navire. Ce qu’elle n’avait pas prévu pendant ce long périple c’est que son navire soit accosté par des pirates et qu’elles soient toutes enlevées.

En effet le Prince des pirates n’a pour autre but que de se ranger et de fonder avec son équipage une communauté sur une île de l’Atlantique afin de couler des jours heureux et libres. Et pour cela il a besoin que ses marins et lui même trouvent une femme.

Les échanges dans ce roman sont tout à fait charmants. Sara malgré sa situation précaire n’en démord pas. Elle veut que ces femmes puissent vivre selon leurs envies sans être sous la coupe d’un  homme et encore moins d’un mari qu’on les force à prendre. Ce côté entêté, à la limite de l’inconscience, est une bouffée d’air frais pour ce récit. N’étant rattachée à la noblesse que par alliance, elle est un personnage tout à fait novateur. Elle n’a pas eu une vie difficile mais le fait d’être de basse extraction à la base la rend très empathique et moderne. Elle est complètement pour l’émancipation des femmes et dans un monde où les hommes dirigent ce n’est pas forcément simple. Le Capitaine Horn est quant à lui un homme sûr et déterminé à réaliser cette communauté. Il n’avait pas prévu d’avoir en face une femme qui veut lui dicter la bonne conduite à adopter et encore moins une noble anglaise, ce qu’il exècre par dessus tout.

Entre eux commence alors une relation conflictuelle où chacun tente de désarçonner l’autre à sa manière. C’est ainsi que commence aussi leur idylle. Il n’y a qu’un pas entre la haine et l’amour.

Bien que certains retournements restent prévisibles d’autres ne le sont pas du tout et on se laisse facilement prendre par cette romance. Le dosage entre la romance pure et les aventures de nos protagonistes est tout à fait à propos ici. J’aime beaucoup les citations en tête de chapitre qui renforcent un peu plus le côté féministe du roman.

Un roman parfait pour s’évader et retrouver un peu du soleil et de la chaleur estivale.

LIEN AMAZON

Harlequin – Collection : Victoria – Date de parution : 1 Janvier 2018 – Pages : 425 – Prix : 7.90 € (5.99 € en Ebook).

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s