The Ivy Years, Tome 3 : L’homme de l’année — Sarina Bowen

RÉSUMÉ

« L’homme de l’année est mon tome préféré de la série Ivy Years ! » Tammara Webber, auteure du best-seller Easy

Ce qui se passe au lycée reste au lycée. En théorie…

Il y a cinq ans, Michael Graham a trahi la seule personne qui l’ait jamais vraiment connu. Depuis, il est passé maître dans l’art de cacher son orientation sexuelle aux autres et de se mentir à lui-même.

Imaginez sa stupeur quand son passé fait irruption dans les vestiaires de l’Université de Harkness, avec un sac de hockey et ce petit sourire qui a toujours fait chavirer Graham. Pour lui, il n’y a qu’une seule réaction possible : la panique la plus totale. Il suffirait d’un mot de la part du nouvel ailier gauche de l’équipe pour détruire la vie que Graham s’est construite.

John Rikker se retrouve dans le rôle du nouveau. Encore. Et cette fois, c’est pire que d’habitude, car les médias ont décidé de s’intéresser de près au seul joueur de hockey de première division ouvertement gay. Les fourgons de télévision ont pris racine sur le trottoir devant la patinoire, au grand dam de ses nouveaux coéquipiers.

Un joueur en particulier semble très mal à l’aise chaque fois qu’il entre dans la pièce.

Certes, Rikker se doutait bien que l’accueil ne serait pas chaleureux, mais il ne pensait pas se heurter à une attitude aussi fuyante. Ancien meilleur ami, ex-copain ou relation d’adolescence, peu importe ce qu’il représente à ses yeux, une chose est sûre : Graham ne va pas bien. Il boit trop et a du mal à se concentrer pendant les entraînements. Les deux garçons les plus solitaires de l’équipe vont finir par s’autodétruire sous la pression qu’ils subissent, à moins qu’ils ne parviennent à se retrouver malgré leur histoire douloureuse. Ce ne sera pas facile, mais il en vaut la peine, l’homme de l’année.

Avertissement : À la différence des autres tomes de la série, cette histoire d’amour émouvante met en scène deux garçons. Elle contient des situations sexuelles, de la dance music, des t-shirts à messages sarcastiques et une grand-mère adepte de poker.

824766748

 

AVIS

Après avoir fini les deux premiers tomes que j’ai adorés, je me suis précipitée sur celui-là. D’abord, parce que c’est toujours la même série et que j’avais envie de rester encore dans cet univers et pour ne rien gâcher, c’était un MM. Donc j’ai sauté les pieds joints.

Dans ce livre on rencontre Graham et Rikker. On ne connait aucun des deux. On a juste vu passer le nom de Graham dans le tome 2. Donc on est complètement face à de nouveaux personnages.

Graham et Rikker étaient meilleurs amis quand ils avaient 15/16 ans. Ils étaient inséparables et puis suite à un incident, tout explose et Graham se comporte comme un gros crétin…Attitude qu’il va avoir tout au long de ce tome.

Après 5 ans, ils se retrouvent et visiblement rien ne s’arrange…

L’histoire à l’instar des autres tomes n’a rien de percutant en originalité, un amour de jeunesse, une trahison et un placard aussi profond que les abysses.

Je n’ai pas du tout aimé l’attitude de Graham. Il a été lâche, froid, craintif et complètement insensible. J’ai pesté contre lui parce qu’il m’a mis en colère. Il avait entraîné Rikker (qui était volontaire, dira-t-on) dans une espèce de relation secrète, glauque et où à part la plaisir de l’instant, il n’y avait rien à attendre de concret.

Je pense que Rikker m’a encore plus nervée. Il était résigné, il était entré dans le jeu de Graham et s’est laissé faire. Par amour, pas nostalgie, pas dépit etc…

L’histoire de ce tome est une multitude de je-t’aime-moi-non-plus, au point où on par avoir envie de prendre l’un pour cogner sur l’autre. (Je précise que je mets toute la faute sur Graham).

Malgré mon envie de tous les tabasser, j’ai beaucoup aimé ce tome et les personnages qu’on y retrouve. Mention spéciale pour Badger chériiiiiii ❤

Certains personnages étaient complètement odieux et méritaient une bonne branlée mais pour  la majorité, ils étaient relativement sympa.

Ce que j’ai moyennement apprécié cependant, c’est la méga lenteur de l’histoire. C’était un peu long à un moment et on avait juste envie qu’il arrive quelque chose pour que tout explose et qu’on passe enfin aux choses sérieuses.

Finalement à part ce dernier point, j’ai beaucoup apprécié cette lecture, dans la même lignée que les précédents. Les deux derniers tomes de la saga dorment tranquillement au chaud dans ma liseuse et attendent leur tour.

Et vous savez quoi, Sarina a co-écrit une série de 2 tomes dans l’univers du Hockey avec….Elle Kenndy. Alors J’ai plus que hâte de voir ce qu’a donné l’association de la maman de la Ivy Years et de Off-Campus. Je vous raconte tout dès que j’aurais lu. Bisous !

Plume4.png

Rennie Road Books  – Date de parution : 12 Juillet 2017 – Pages : 387 – Prix : 14,23€ (4,99€ en ebook)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s