Festival New Romance : 2017 — Cannes

Me voilà enfin revenue de Festival New Romance édition 2017. J’ai passé un super WE et même si personnellement j’ai préféré la ville de Bandol à Cannes je comprends bien que la logistique au palais des festivals est bien plus simple pour une telle rencontre.

Alors que vous raconter. Déjà l’ambiance, c’était juste extra. Je vais principalement à ces rencontres pour bien sur voir les auteurs mais aussi discuter avec d’autres blogueuses et des lectrices passionnées. Le premier jour c’est un peu le branlebas de combat. Le départ, le temps d’arriver et enfin l’attente du débuts des festivités.

Festival New Romance 2017 - Cannes
Source : instagram Hugo New Romance

Le festival était dans la partie basse du palais mais l’espace était grand est assez lumineux. Les espaces des auteures étaient simples mais laissaient tout de même une visibilité à chacune. Des tapis rouges au sol, des ateliers sur les côtés ainsi qu’une librairie (capable de vous tentez de très loin). Un petit coin repas et des transats pour compléter le tableau.

Les présentations ont commencé et là, avec Lindsay, on attrape un méga fou rire. J’aime beaucoup Hugo et je me moque gentiment mais vouloir prononcer tous les noms à la sauce anglophone ça nous a fait vraiment rigoler surtout avec les auteures French Team. Mais au moins on était dans le bon état d’esprit et avec un méga sourire en prime quand le festival a ouvert.

J’ai pu voir toutes les auteurs sauf Alessandra Torre, dommage ça sera pour une prochaine fois. Mais on peut dire que j’ai eu des vrais bons moments. Particulièrement avec Monica James c’est juste une personne merveilleuse, gentille et toujours disponible. On a beaucoup échangé avec elle et elle nous a fait lire le début en anglais de The Hunt le fameux tome sur Hunter. Sachez qu’en hommage à ses lecteurs français dans la VO vous trouverez des gros mots en français et qu’après un petit cours en notre compagnie elle a une prononciation parfaite.

 

Melanie Harlow fait partie des nouvelles et je dois dire que j’attends avec impatience ses romans. On a parlé un peu tourisme avec, et j’espère vraiment qu’elle profite de ses dernières journées dans le sud de la France, pour voir tout ce qu’elle voulait.

Ensuite, on a fait la découverte de Jay Crownover qui est un phénomène. Hyper naturelle et toujours le mot pour rire, elle a su clairement mettre l’ambiance.

 

Tarryn Fisher, Tijan, Abbi Glines, Sarina Bowen et Pam Godwin faisaient partie des petites nouvelles. Elles sont d’un caractère assez timides mais elles partagent volontiers si on les questionne un peu.

Audrey Carlan est aussi une sacré personnalité. Elle a même photographié mon book à dédicaces. Et elle a toujours un mot gentil.

J’ai une un moment de solitude avec Vi Keeland. Pour faire simple, la photo sur le net qui a servi pour mon book n’est pas la sienne, mais celle d’une autre auteure. Du coup, gros fou rire de sa part, elle m’explique que la photo est en fait celle de J. B. Salsbury et que c’est très courant la concernant. Elle a pris une photo qu’elle a envoyé à l’auteure car c’est devenu un jeu à présent.

Nous avions déjà vu Brittainy C Cherry, Colleen Hoover, Lexi Ryan, R.K. Lilley, Geneva Lee, Anna Todd, Christina Lauren, K.A.Tucker et Karina Halle, il faudra d’ailleurs attendre 2018 pour lire son prochain roman. Elles ont toutes été adorables et elles prennent du temps pour tout, et tout le monde. Un moment magique avec chacune.

frenchteam:jpg
Source : instagram Hugo New Romance — French Team

Passons à présent à la French Team. Il y avait du monde cette année et de nouveaux talents à découvrir. J’avais hâte de découvrir Battista Tarantini, et entre la couverture et la présentation de son nouveau roman, je peux vous assurer que janvier ne sera pas froid.

C.S. QUILL est super à l’aise, et hyper souriante, on a passé un top moment et ses cartes dédicacées sont juste parfaites.

Elle Seveno, Tara Jones, Emma Cavalier, Gaia Alexia et Morgane Moncomble sont les dernières recrues de choc et elles se sont prêtées à l’exercice des rencontres avec brio (du coup ma Pal a encore augmenté).

Nous ne pouvions pas faire l’impasse sur Laura S. Wild., Jane Devreaux et Fleur Hana, c’est donc une fois de plus avec bonheur, que nous avons fait une pause à leur stand.

En gros, des heures de marche et de station debout, des fous rire, des discussions passionnées et enlevées, avec les auteures et les lecteurs, voir même, les attachées de presse américaines qui sont toujours partantes pour vous raconter des petits potins croustillants, notamment sur Franggy Yanez et Stuart Reardon.

Nous avons quitté Cannes sur les rotules, avec des livres en plus et des goodies à vous faire gagner rapidement. J’aurai juste aimé un stand pour rencontrer les éditeurs de Hugo – New Romance et ainsi échanger avec eux sur leur quotidien. C’est toujours intéressant d’avoir leurs points de vu. Maintenant il faut attendre pour savoir où sera la prochaine édition (perso je préfèrerai le sud ouest ou même mon département tant qu’à faire l’Hérault serait parfait).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s