Lieutenant Eve Dallas, Tomes 24,5 ; 27,5 et 29,5 : Crimes sans — Nora Roberts

Résumé :

Une jeune fille est morte, le cou mutilé par d’étranges morsures. En quête de vérité, Eve Dallas s’arme de courage et part affronter les souterrains de Manhattan, dédales obscurs et tortueux…

Mais le meilleur limier de la police new-yorkaise doit bientôt enquêter sur le décès d’une femme dont le corps gît sur un sombre pentagramme. Des forces occultes seraient-elles à l’œuvre?

Comme le dit l’adage, jamais deux sans trois : Eve est appelée à bord d’un ferry pour résoudre le meurtre d’une passagère. Or, le plus incroyable se produit : le cadavre disparaît…

lieutenant-eve-dallas,-tomes-24,5---27,5---29,5---crimes-sans-fin-836797

Mon avis :

Une réunion de trois « demi-tomes » de dix chapitres des aventures du lieutenant Eve Dallas. Droite dans ses bottes, à l’efficacité incroyablement et parfois terriblement en décalage émotionnellement (c’est ce qui fait son côté très attachant), elle est toujours accompagnée par sa fidèle coéquipière Peabody qui détonne clairement à côté d’elle. Délurée et fantaisiste, prête à croire à toutes les superstitions, elle n’en reste pas moins une inspectrice hors pair. Elles forment un sacré duo, complété par Connors, le magnat des affaires et mari d’Eve. L’homme qui a tout pour plaire ! Un corps de dieu grec, un accent irlandais à faire tomber, un côté mauvais garçon craquant et une intelligence et des compétences hors normes.

Pour cette première partie, correspondant au tome 24,5, nous sommes mis dans le bain très vite : le prologue se déroule du point de vue de la (future) victime et nous nous rendons compte que le contexte sera très spécial. La jeune femme semble manipulée et trompée, elle pense qu’elle va se réveiller immortelle après une pratique qui nous rappelle étrangement le vampirisme. Ce lien va mettre en lumière un club un peu glauque, nommé le Bain de Sang, qui rappelle à Eve son enfance difficile, tant au niveau de l’ambiance, des lumières, et du maître des lieux. C’est un tome sombre, qui sort de l’ordinaire et auquel j’ai beaucoup accroché ! Le tueur est vite identifié mais il s’agit d’un as de la manipulation : le suspens va résider sur la façon dont Dallas va le coincer. Court mais intense, ce tome est très travaillé et addictif.

Lors de la seconde partie (tome 27,5), Eve assiste (contrainte et forcée…par amour pour Connors !) à une réception mondaine dans un hôtel de son époux. Un homme, totalement désorienté et ayant perdu la mémoire, déboule empli de sang et avec un couteau à la main. Il ne sait pas ce qui s’est passé et pense avoir tué quelqu’un … Ni une, ni deux, notre flic préféré va prendre en main une enquête tout aussi originale que la précédente car nous allons être face à des fidèles sataniques. Plusieurs personnes déboussolées et droguées, une femme sacrifiée… L’intrigue est rondement menée, réaliste sans tomber dans le glauque, avec des personnages toujours aussi attachants comme par exemple Isis, l’amie de Connors qui possède un don qui sera bien utile à Eve. La petite longueur n’ampute en rien la qualité de cette nouvelle !

La troisième et dernière partie, le tome 29,5, met en scène une enquête sur le célèbre ferry de Staten Island : une passagère a disparu et la cabine de toilette où elle était censée se trouver baigne dans le sang. Lorsqu’une heure après elle réapparaît, elle a un trou de mémoire et impossible pour elle d’expliquer ce qu’il s’est passé. Nous savons qu’elle a été le seul témoin d’un meurtre atroce et son témoignage serait capital ! Pourquoi donc le tueur ne lui a pas fait de mal ? Où est passé le corps ainsi que le fameux tueur qui devait être maculé de sang ? Très vite, la défunte est identifiée et je tire mon chapeau à Nora Roberts qui a une sacré imagination pour que les tomes se suivent et ne se ressemblent pas ! Une intrigue passionnante, ma préférée des trois, avec un dénouement hors du commun qui m’a beaucoup plu, posant de réelles questions de morale, devoir et justice.

Aucun détail n’est laissé au hasard, toutes les situations sont très travaillées : je n’ai donc jamais été gênée par le format court des histoires que j’ai toutes trouvées différentes et prenantes. Nora Roberts fait le pari de miser sur l’originalité des intrigues plutôt que sur leur résolution et c’est un pari gagnant ! Un très bon moment en perspective pour ceux et celles qui se laisseraient tenter (ce que je vous conseille très vivement de faire).

J’ai lu pour elle – Collection : Nora Roberts – Date de parution : 23 novembre 2016 – Pages : 416 – Prix : 7,80€ (5,99€ en ebook)

Un avis sur “Lieutenant Eve Dallas, Tomes 24,5 ; 27,5 et 29,5 : Crimes sans — Nora Roberts

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s