Soldati Hearts, Book 2 : The Foxling Soldati — Charlie Cochet

RÉSUMÉ

Le renard du nom de Toka est au service du roi Soldati depuis des siècles. Aujourd’hui c’est au prince Riley – apprécié de tous dans le royaume – qu’il se consacre. C’est un statut prestigieux, et il trouve un profond bonheur dans l’amitié qui les relie depuis qu’il a aidé Riley à s’adapter à ce royaume magique. Il se montre également plus entreprenant lors de ses entrevues avec Rayner, guerrier Soldati et bras droit du roi. Mais la loi est claire : les serviteurs et les Soldatis ne sont pas autorisés à se lier. Le fait que Toka ait succombé depuis longtemps pour ce bourreau des cœurs n’a aucune importance.

Rayner n’aurait jamais imaginé tomber amoureux d’un serviteur, mais le splendide renard à l’esprit vif l’a envoûté. Si seulement il n’y avait pas ces restrictions stupides qui les empêchent d’être ensemble…

Lorsque l’arrogant et méprisant roi du royaume voisin leur rend visite, Rayner se voit menacé de tout perdre. Mais les guerriers Soldati ne se rendent jamais, et il a la ferme intention de se battre de toutes ses forces pour que Toka puisse rester à sa place la plus légitime : dans ses bras. (Traduction MxM Bookmark)

2050343172

AVIS 

Franchement, le premier mot qui me vient à l’esprit est mouai…

Je m’explique, en lisant le premier opus de la série, Charlie Cochet nous laisse entrevoir une montagne de possibilités, beaucoup d’expectative mais aussi la promesse de beaucoup de souffriture (sur ce dernier coup, elle a bien tenu sa promesse par contre !).

Dès le départ, on sait que ça sera un amour impossible ! Qu’un soldat, le second du roi qui plus est ne pourra jamais lier son destin à un serviteur, aussi tenu en estime soit-il !

Donc à partir de là, on s’attend à ce que les deux protagonistes luttent contre cette attirance, qu’ils essaient de la combattre sachant qu’un avenir pour deux n’est pas possible. Mais en fait non, c’est tout le contraire qui se passe. Toka et Reyner vivent pleinement leur amour, cachés (plus ou moins) mais le vivent quand même avec la princière complicité de Riley.

Vous allez me dire qu’il n’y a rien de mal à cela et que je suis juste mauvaise ! Mais en fait non, moi je n’ai rien contre, sauf que c’était tellement guimauve, tellement je-t’aime-trop-mon-amour-de-la-vie-toute-entière qu’on finit par trouver ça trop dégoulinant et pas très en raccord avec le statut de soldat ! Oui, parce que Reynar n’a pas été avar de compliments, de gestes tendres et petits noms. Toka n’était pas en reste mais au final si c’était mignon, c’était un peu en décalage avec l’univers et le statut de chacun.

Vous allez encore me dire, rhoooo, mais rien ne t’arrêtes en fait ! Tu as boulotté la Confrérie de la dague Noire et tu oses dire que la guimauve c’est mal ?

Là encore, je me permets d’intervenir ! Je n’ai rien contre la guimauve sauf si elle occulte tout sur son passage. Et c’est un peu le sentiment que j’ai par rapport à cette histoire.

Au bout de quelques chapitres, je commençais vraiment, vraiment à m’ennuyer et puis là, soudainement, arrive la partie souffritude où malgré tout ce que j’avais pensé plus haut m’a fait chialer ma race brisé le coeur. Suite à des incidents intervenus dans leur vie calme et tranquille, Toka se retrouve payer de sa personne un conflit qui risque de mener à une guerre entre le royaume soldati et les Ours. Comme Charlie est très douée pour ça, elle fait en sorte que ça nous brise le coeur et nous donne mal aux yeux et aux oreilles. C’était la partie la plus intense du récit et ce que j’ai le plus préféré.

Bien sûr, ça finit par se régler et tout rentre dans l’ordre mais encore une fois, tout ce qu’on retient que c’était trop facile, trop rapide et too much.

Au final, on sort de cette lecture plutôt très mitigé parce qu’au final, tout se passe dans la précipitation et que c’était pas vraiment raccord avec ce qu’on pensait des personnages. Et je ne vous parle même pas du roi…

MAIS !!! Rien n’est perdu, parce que vous savez quoi, ce tome nous dévoile le couple du prochain tome, j’ai plus que hâte de découvrir tout ça.

Enfin, j’ai lu le tome en VO mais la version française est sortie sensiblement au même moment chez MxMBookmark.

Plume3.5.png

Dreamspinner Press — Date de parution : 16 Août 2017 — Pages : 119 — Prix : 4.23€

MxM Bookmark (pour la version FR)  — Date de parution : 23 Août 2017 — Pages : 128 — Prix : 3.99€

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s