Marshals, Tome 1 : Ces liens qui nous unissent — Mary Calmes

 

RÉSUMÉ

L’US Marshal adjoint Miro Jones a la réputation d’être calme et serein sous la pression. Ce qui lui est particulièrement utile avec son partenaire, Ian Doyle, capable de commencer un combat dans une pièce vide. Au cours des trois dernières années, ils sont passés d’étrangers à collègues, de coéquipiers dévoués et meilleurs amis. Miro a développé une foi aveugle en l’homme qui le couvre… sa foi et quelque chose de plus.

Comme marshal et soldat, il est attendu de Ian qu’il dirige. Mais le pouvoir et le contrôle qui apportent à Ian succès et accomplissement dans son travail ne fonctionnent nulle part ailleurs. Ian a résisté à toutes sortes de chaînes, mais ne pas avoir de foyer — et personne à retrouver le soir — est en train de le dévorer lentement de l’intérieur. Au fil du temps, Ian a fini par accepter l’idée qu’il ne peut pas vivre sans son partenaire.

Miro doit maintenant le convaincre que se laisser porter par leurs sentiments ne revient pas à s’enchaîner.

 

CALMES-Mary-Marshals-1

MON AVIS

Je ne sais pas par où commencer, parce que j’ai changé d’avis sur ce livre 3 fois. Et en tournant la dernière page, je ne savais vraiment pas quoi en penser.

 

Miro et Ian sont Marshals fédéraux sous les ordres de Sam Kage (qu’on retrouve dans un autre livre de l’auteur). Ils sont partenaires et meilleurs amis depuis 3 ans. Pendant qu’Ian sortait avec des femmes et notamment la dernière en date Emma avec qui ça n’avait pas l’air de très bien se passer, Miro de son côté nourrissait des sentiments de plus en plus forts et profonds envers son partenaire et ami. Sentiments qu’il essayait de son mieux de ne pas laisser transparaître de peur que ça gâche son amitié avec le beau Marshal.

J’ai commencé ce livre par curiosité; il dormait dans mas PAL VO depuis quelques mois et j’avais eu d’assez bons retours sur la série. La sortie en Français chez MxM Bookmark m’avait donné l’occasion de le lire.

La première chose que j’ai aimée dans ce livre c’était la couverture et le résumé. J’adore les uniformes, j’adore les MM qui tournent autours des forces de l’ordre, des forces armées, des policiers etc, et puis qui refuserait de lire une histoire de Marshals. Donc j’ai commencé à lire et…c’était le début de la fin. J’ai trouvé le début très laborieux et difficile à lire. Ça semblait un peu brouillon et pas très ordonné et c’est un sentiment qui a persisté tout au long de ma lecture. J’ai trouvé les dialogues bizarres et pas très cohérents et il me fallait souvent relire plusieurs fois pour comprendre qui parlait au juste. Le personnage de Miroslav est génial, c’est le genre de personnages qu’on aime, il est joyeux, vivant et doux mais ce qui ne l’empêche pas d’être très viril et complètement dans son rôle de Marshal. Son amitié avec les filles est très rafraîchissante et donne une dimension très chouette à l’histoire. Ian quant à lui…et ben…C’EST QUOI LE DÉLIRE, MEC ? Ian donnait l’impression d’être un gosse de 17 ans empêtré dans une crise aiguë d’adolescence. Il est Marshal, Beret vert et il se comporte comme mon jeune cousin capricieux à qui tout le monde veut donner des baffes. Sa relation avec sa petite amie est complètement absurde, justifiée peut-être par le fait qu’il n’avait déjà d’yeux que pour Miro, mais quand même ! Le moins que l’on pouvait dire c’est c’était vraiment space. Et c’est tellement dommage parce qu’on perçoit tellement de potentiel dans ce personnage. Les enquêtes/affaires ne sont pas très bien détaillées et manquent également de structure parce que je sors de livre n’ayant quasi rien compris à toutes ces affaires.

A ce stade de la lecture, j’étais décidée à lâcher l’affaire et passer à autre chose. Puis commence le rapprochement entre eux et surtout, entre en scène d’autres personnages qui donnent une autre vision sympa à l’histoire et ça devient bien parce qu’on a envie de voir comment ils vont se rapprocher, comment ils vont le gérer, comment chacun des deux va se comporter. Et de l’autre côté, on voulait voir ce que ça donnait avec les autres personnages.

Mais ça ne dure pas longtemps, parce qu’on retombe vite fait dans le fouillis, les non-dits et le dialogue de sourds. Le livre finit sur une note optimiste pour les deux personnages mais honnêtement avec tout ce que j’ai « enduré » tout le long du livre, je n’ai même pas réussi à trouver ça bien. Quand j’ai fini le livre, c’était plus un sentiment de soulagement qui s’est emparé de moi et j’aurais vraiment aimé qu’il en soit autrement.

Comme je suis une tête de mule un peu maso sur les bords et parce que je suis curieuse, je vais quand même lire le tome 2 pour voir réellement ce que donne cette série parce que je veux croire que c’est juste un premier tome qui met les bases et que tout va décoller au tome 2. Donc wait and see et bien sûr, je vous dirai tout !

Editions MxM Bokkmark – Date de parution : 26 juillet 2017 – Pages (sur ma liseuse): 257 – Prix : 17.00 € (eBook : 5,99€)

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s