Marked Men, Tome 5 : Rowdy — Jay Crownover

RÉSUMÉ : 

Après que la seule fille qu’il n’ait jamais aimée lui dit qu’il ne serait jamais assez bien, Rowdy St. James quitte le Texas.
Depuis il souhaite juste profiter de la vie avec ses amis et refuse de prendre quelque chose au sérieux, surtout quand il s’agit des filles. Brûlé par l’amour il n’est pas prêt à donner sa confiance une nouvelle fois.

Mais ça, c’était avant qu’un fantôme du passé ne resurgisse.

Salem Cruz a grandi dans une maison où il y avait trop de règles et pas assez de joie. De son enfance, elle n’a qu’un seul bon souvenir, celui d’un gentil petit garçon aux yeux bleus qui habitait près de chez elle et qui était amoureux de sa petite sœur. Aujourd’hui, alors que le destin et un vieil ami les ont réunis, Salem est déterminée à montrer à Rowdy « qu’il était une fois, il avait choisi la mauvaise sœur ». Tout fonctionnait parfaitement jusqu’à ce que la personne qui les liait par le passé refasse surface, menaçant de les séparer pour de bon.

marked-men-saison-5-rowdy

Mon avis :

J’attaquais avec hâte ce nouvel opus de la saga Marked Men, ayant adoré les tomes précédents. Et je n’ai pas été déçue par celui-ci ! Le clan des Marked est vraiment attachant et plaisant à suivre. Même si le schéma peut rappeler celui de Rule et Shaw, je n’ai pas trouvé l’histoire redondante : Jay Crownover a, en plus d’une plume fluide et addictive, une sacré imagination qui permet de nous embarquer dans son histoire avec des détails qui permettent de changer d’air.

Dès le début, j’ai totalement craqué pour le personnage de Rowdy que l’on connaissait peu avant ce tome. C’est un « vrai gentil », un gars avec un cœur en or même s’il a du caractère. Il est très facile de s’attacher à lui ! Pour Salem, j’ai eu plus de mal : elle a « abandonné » Rowdy et se demande pourquoi il ne saute pas de joie en la voyant ? Au final, lorsque l’on découvre la jeunesse qu’elle a passée, on comprend ses choix et ses réserves notamment vis-à-vis de la relation entre Rowdy et sa sœur : grâce à cela, j’ai pu être empathique avec elle et accrocher avec son personnage.

L’histoire possède une bonne morale, j’ai apprécié lire un livre comme je trouve qu’il s’en fait de moins en moins : ça fait du bien ! De plus, l’auteure sait comment faire pour ne pas nous lasser en développant les personnages secondaires comme Sayer que l’on apprend à aimer ou Poppy, la petite sœur de Salem, qui nous touche beaucoup, sans oublier Royal et Asa avec une fin qui permet d’ouvrir sur le prochain roman : une histoire qui nous met l’eau à la bouche avec tout ce que l’on a appris dans cet opus !

Encore une fois, j’ai complètement adhéré à l’univers de Jay Crownover. Déjà le cinquième tome et on attend toujours avec impatience le prochain grâce à son talent d’auteure. Si vous n’avez pas craqué, je vous le conseille vivement !

Hugo Roman – Collection : New Romance – Date de parution : 30 mars 2017 – Pages : 440 – Prix : 17€ (9,99€ en ebook)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s