Never Tear Us Apart – Tome 1 : Never Forget – Monica Murphy

Résumé :

Mensonges. Trahison. Secrets. Amour. L’entrée fracassante d’une grande voix de la romance contemporaine dans l’univers sombre et bouleversant de la dark romance.

Entre la victime et le fils du bourreau: l’histoire d’amour la plus interdite qui soit.
Quand Ethan s’est lancé à la recherche de Katie, la fille qu’il a sauvée des griffes de son kidnappeur, huit ans plus tôt, il voulait simplement s’assurer qu’elle allait bien, qu’elle avait repris le contrôle de sa vie, qu’elle était heureuse, peut-être. Enfin, ça, c’est l’excuse qu’il s’est donnée, car, à la seconde où il a posé les yeux sur elle, il a su qu’il voulait plus. Beaucoup plus. Alors, il a fait tout ce qu’il s’était toujours interdit  : il est entré dans sa vie, sous son nouveau nom, sa nouvelle identité. Et, chaque jour qui passe, il s’enfonce un peu plus dans le mensonge.
Mais comment faire autrement, alors qu’il est le fils du monstre qui a changé sa vie à jamais  ?

«  Qu’est-ce qu’elle dirait si j’essayais de la contacter  ? Est-ce qu’elle serait contente  ? Est-ce qu’elle me détesterait  ? Est-ce qu’elle pense que je suis un connard ou est-ce qu’elle croit toujours que je suis son héros  ? Son ange gardien  ?  » 

never forget

Mon Avis :

J’étais à la fois intriguée mais surtout sur la réserve avec cette duologie. Je connaissais l’auteure pour sa saga « Une semaine avec lui », qui malgré les quelques mésaventures des héros restent plutôt gentillettes. J’ai donc débuté ma lecture ne sachant trop comment toute l’intrigue allait tourner.

Pour moi c’est un carton plein de la part de Monica Murphy. Elle a su traiter un sujet plus que délicat avec justesse. Elle ne tombe pas dans la facilité et elle donne une nouvelle dimension.

Ici, il est question de pardon. Se pardonner à soi mais aussi pardonner à celui qui a changé sa vie à jamais. On parle aussi de la surmédiatisation et des émissions scandales qui font succès sur l’atroce, le glauque et le sordide. Vendant le malheur d’autrui comme une téléréalité.

Katie nage toujours en eaux troubles même après 8 année la séparant de l’enfer qu’elle a vécu. Dans ce premier opus, elle survit. Elle voudrait, je pense illusoirement que son passé s’efface et qu’elle puisse redevenir celle qu’elle était. Mais on ne peut jamais revenir en arrière surtout quand on parle de viol. On la découvre éteinte, s’isolant par dépit. Elle ne s’aime pas et ne comprend pas comment on pourrait l’aimer en retour. C’est au travers de ses séances de psy et de son introspection qu’on la cerne un peu.

Ethan quant à lui est le dommage collatéral à la base. Fils du tortionnaire de Katie, c’est lui qui dans un élan de bravoure ou de peur la sauve de son enfer. Cet rencontre et son acte vont rester ancrés et il se construit en temps qu’adulte en détestant ses origines mais en étant pourtant le héros malgré lui. Ses souvenirs et l’émotion qu’il a ressenti en sortant Katie de son prédateur de père sont si intenses qu’il ne peut se résoudre à l’oublier et reprendre contact avec elle semble une obsession.

C’est un tome passionnant. Le côté psychologique est très travaillé et les personnages extrêmement développés et complexes. On découvre toute l’étendue des dégâts  sur eux bien sur mais aussi sur leur entourage. L’auteure ne montre pas le bon côté de l’humain et ça n’en donne que plus de réalisme.

Un style très juste, une histoire parfaitement orchestrée, une romance qui ne mange pas toute la trame. C’est une très bonne lecture qui reste addictive et qu’on a pas envie de lâcher.

Harlequin – Collection : &H – Date de parution : 8 Mars 2017 – Pages : 432 – Prix : 14.90€ (9.99 € en Ebook)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s