Lumière sur… Sophie Jomain

BIOGRAPHIE :

Sophie Jomain Photo : Claude GASSIANSophie tient à peine sur ses pieds quand elle apprend qu’être bavard n’est pas le privilège des grands. Elle utilise les mots et récite des poésies toutes aussi insolites les unes que les autres, sans toujours en comprendre le sens, mais ça fait son petit effet. C’est sûrement à ce moment-là qu’elle est atteinte du virus de l’expression, d’abord au micro dans le brouhaha d’un piano-bar (le jazz, son premier grand coup de cœur), et longtemps après, avec quelques cinq cents pages d’un livre bien épais.
Plus tard, ses parents la promènent partout à un rythme effréné, si bien que, prise d’une crise de déplacement aiguë, elle se retrouve en Angleterre à l’âge de 18 ans, où sans se défendre plus que ça, elle se laisse séduire par l’Union Jack. Depuis, c’est une histoire d’amour qui dure, mais chacun chez soi, et les vaches seront bien gardées.
Entre temps, c’est le syndrome de la truelle qui la kidnappe purement et simplement pour quelques belles années d’une idylle passionnée. Entre pinceaux, outils de dentiste, brouettes de terre et plusieurs belles découvertes, Sophie tombe tout droit dans l’archéologie et l’héritage gaulois. Elle n’en sort vraiment que lorsque le fameux virus de l’expression ne décide de reprendre ses droits. Et vous connaissez la suite… Elle devient en très peu de temps boulimique de l’écriture, attrapée au cœur : Les étoiles de Noss Head, Felicity Atcock, Pamphlet contre un vampire et quelques projets bien ancrés dans sa tête…
C’est la raison pour laquelle, en règle générale, lorsque Sophie vous dit qu’elle veut tenter une nouvelle expérience, il faut s’attendre à ce qu’elle tombe encore amoureuse. Amoureuse professionnelle…. son vrai métier ?

Site de l’auteurPage facebook

JE SUIS AUTEUR MAIS EN TANT QUE LECTEUR JE SUIS…

Les lectures enfantines, le héros des premières années de lecture et pourquoi (le premier livre lu et à quel âge vous avez commencé à lire).

J’ai su lire à deux ans et demi. C’était tôt, j’en ai conscience. Je ne me l’explique pas. Je lisais des histoires toutes simples, mais je lisais. Quoi ? Je ne m’en souviens plus, du coup !
Plus tard, les Contes des mille et une nuits ont eu ma préférence pendant longtemps, je les dévorais. Comme tout le monde, j’ai aussi lu et relu les Disney, ma mère m’avait abonnée à cette série de petits livres cartonnés que presque tout le monde a eus.

Les lectures du moment ou la dernière lecture.

En ce moment, je lis 22/11/63 de Stephen King. Un super roman.

Le livre de chevet

Voir la réponse précédente.

Le genre qui a votre préférence.

Aucun genre a ma préférence. En revanche, il y a des genres que je n’affectionne pas. La SF pure, les thrillers, les biographies, entre autres…

Le livre que vous auriez aimé écrire.

Aucun. Je n’en aurais pas été capable. 😉

La prochaine lecture.

Je ne l’ai pas prévue. Je ne fais jamais ça.

Les habitudes de lecture.

Liseuse et livre papier, lit et fauteuil, train ou maison. Je n’ai aucune habitude particulière si ce n’est que je dois être au calme.

Les lectures conseillées (celles qui vous suivent et dont vous ne vous lassez jamais).

Le dernier roman de Maxime Gillio, Rouge armé. C’est un roman qui réveille les consciences. Journal d’un marchand de rêves de Anthelme Hauchecorne, et pas parce que je dirige la collection dans lequel il est édité, mais simplement parce qu’il est génial !

Ce qui vous fait rêver dans vos lectures.

Les histoires d’amour. Toujours. Elles font mouche à tous les coups !

Votre auteur/e fétiche.

J’aime beaucoup Camus, Eco et… Gillio !
Et pour la romance, l’indétrônable Suzan Elisabeth Phillips !

Maintenant qu’on sait quel lecteur se cache derrière la plume de l’auteur, la curiosité nous pousse aussi à demander quels sont les projets et les actualités à venir et si l’on aura l’occasion de vous croiser au détour d’un salon littéraire.

Je suis en train de terminer Les anges voient rouge, le 6e et dernier tome de Felicity Atcock à paraître en mars. Ensuite viendra l’écriture d’un artBook en collaboration avec Fleurine Rétoré à paraître au Chat Noir, un quatre mains avec Maxime Gillio (un romantic suspens), puis le troisième volet de la série Cherche jeune femme avisée qui paraîtra aux Éditions Pygmalion.

Le mot des chroniqueuses

  • Lindsay : C’est toujours un grand plaisir que de lire un livre de Sophie Jomain et il me tarde de retrouver Félicity pour le dénouement tant attendu de ses aventures!
  • Diana : J’ai découvert Sophie avec Félicity et quelle découverte agréable. J’attends de terminer cette saga pour ensuite découvrir Noss Head avec le même enthousiasme.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s