Lumière sur… Victor Dixen

BIOGRAPHIE :

5b826b_c6ef5ec0cd754a1f94e3908782ebf665~mv2Je suis né d’un père danois et d’une mère française, avec lesquels j’ai eu la chance de parcourir l’Europe durant ma jeunesse. Parvenu à l’âge adulte, j’ai gardé le goût des voyages et des histoires. J’ai vécu plusieurs années aux Etats-Unis, dans le Colorado au pied des montagnes Rocheuses, puis à Dublin en Irlande, et à Singapour dans une vieille maison chinoise. J’habite à présent à New York avec ma famille et mes deux chats.
Ah oui, un détail qui a son importance : je dors très peu depuis l’enfance. Au fil du temps, mes nuits sans sommeil sont devenues de bonnes amies. Ce sont elles qui alimentent mon écriture.

Site de l’auteurPage Facebook

JE SUIS AUTEUR MAIS EN TANT QUE LECTEUR JE SUIS…

Les lectures enfantines, le héros des premières années de lecture et pourquoi (le premier livre lu et à quel âge vous avez commencé à lire).

Les contes de fées sont certainement mes premières lectures, celles qui m’ont laissé un souvenir impérissable.
Ils m’ont donné le goût des littératures de l’imaginaire, dont je me suis nourri ensuite à travers notamment les romans de Tolkien, Bradbury, Lovecraft et tant d’autres.
Mais le héros de mon adolescence, s’il ne faut en choisir qu’un, vient plutôt de la bande dessinée : Corto Maltese.

Les lectures du moment, la dernière lecture ou la lecture à venir.

Mes dernières lectures : « A Monster Calls » de Patrick Ness et « Packing for Mars » de Mary Roach.

Le livre de chevet et votre auteur fétiche

Impossible de n’en citer qu’un.

Le genre qui a votre préférence et le livre que vous auriez aimé écrire.

De manière générale, les littératures de l’imaginaire sont celles qui me parlent le plus. J’aime ma fantasy « borderline », lorsqu’elle ouvre les portes du réel (Neil Gaiman) et ma science-fiction « thought-provoking », lorsqu’elle ouvre celles des possibles (Dan Simmons). Je suis aussi friand d’essais et de biographies (celles de Stefan Zweig en particulier).
Je crois qu’on écrit pour défricher de nouveaux territoires et peut-être un peu se trouver soi-même. Ceci dit, pour revenir à Tolkien, la dimension démiurgique de son œuvre est pour moi un inépuisable modèle d’admiration et d’émulation.

Les lectures conseillées (celles qui vous suivent et dont vous ne vous lassez jamais).

Tout Perrault et Andersen.
La poésie de Baudelaire et de Nerval.
Voilà des textes que je ne me lasse jamais de relire, des voix que je ne me lasse jamais d’entendre.

Maintenant qu’on sait quel lecteur se cache derrière la plume de l’auteur, la curiosité nous pousse aussi à demander quels sont les projets et les actualités à venir et si l’on aura l’occasion de vous croiser au détour d’un salon littéraire.

– Le dernier volet de la saga Phobos paraîtra cet automne, et je serai présent aux événements suivants en 2017 :
– FRANCE 25-26 mars / salon du livre de Paris
– CANADA 5-9 avril / salon du livre de Québec
– HOLLANDE 23 avril / Yalfest NL
– FRANCE mai / Imaginales d’Epinal
– FRANCE novembre / Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil

 

Le mot des chroniqueuses

  • Audrey : Une imagination hors du commun avec une plume entraînante, si vous ne connaissez pas Phobos laissez-vous tenter sans hésitation.
  • Diana : Victor Dixen est pour moi un très grand auteur. Je suis fan de sa plume, ses histoires et des idées qu’il véhicule au travers de ses romans. Un auteur à découvrir absolument.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s