Lumière sur… Claire Delille

BIOGRAPHIE :

Alors, moi c’est Claire, originaire du nord de la France, j’ai été élevée au potchevleesch, un plat typique du Nord, à la prononciation au moins aussi improbable que son orthographe exacte (et dont je ne suis même pas certaine, au demeurant). Ce met, et la bière qui va avec, m’ont conféré un joli teint rose (très peu réceptif au soleil), un regard pétillant et une bonne humeur à toute épreuve (sauf quand je m’énerve, évidemment).

J’aime aussi les arcs-en-ciel, Lille (de jour comme de nuit), MOC ( Mon Ordinateur Chéri sans qui je dois avouer que je me sens toute nue), le rouge à lèvres et le mascara, porter mes talons à la main plutôt qu’aux pieds, les livres, les sucreries, les séries et les lieux abandonnés.

Je suis aussi un peu (beaucoup ?) compliquée (pour ne pas dire casse-pieds), râleuse (surtout en voiture), joueuse et parfois provocatrice, perfectionniste et invétérée rêveuse. J’ai l’imagination hyper active et un rien peut me faire partir en total délire, du fantasme sur un serveur, au trip serial killeur.

L’auteur en moi est née le jour où j’ai mis un point final à mon premier manuscrit. J’avais onze ans et des rêves plein la tête. Aujourd’hui, bien ancrée dans la vie active, j’échappe à la routine et à ce monde trop sérieux en cultivant les petits plaisirs de la vie.

Longtemps, j’ai écrit seule, sans oser me faire lire, puis je me suis mise à participer à des petits défis d’écriture entre amis, et c’est là que j’ai pris confiance en moi et que je me suis vraiment lancée. Mes domaines de prédilections tournent autour de la fantaisie et du fantastique. J’aime créer des univers merveilleux teintés d’une touche de réalité.
Pourtant, depuis quelque temps, les univers plus réalistes me font de l’oeil, « Oh my phone !  » sera mon premier texte sans aucune once de fantastique mais ne sera certainement pas le dernier.

Site de l’auteurPage Facebook

 

JE SUIS AUTEUR MAIS EN TANT QUE LECTEUR JE SUIS…

Les lectures enfantines, le héros des premières années de lecture et pourquoi (le premier livre lu et à quel âge vous avez commencé à lire).

Alors, j’ai commencé à lire vers 5 ans ½ en grande section de maternelles avec les livres « Émilie » de Domitille de Pressensé. J’aimais bien cette petite fille avec son hérisson, qui faisait des bêtises et qui me ressemblait donc un peu ( pour le hérisson, bien sûr, tout le monde sait que je n’ai jamais fait une seule bêtise !) Bref, les premiers mots que j’ai déchiffrés toute seule sont ceux d’Émilie . Sinon, un livre que je me faisait lire avant de savoir lire, sans jamais m’en lasser et en le connaissant par cœur, à force, c’est « Les trois brigands », de Tomi Ungerer. Il m’a tellement marquée que lorsque j’enseignais en classe de CP, j’étudiais ce livre avec mes élèves, pour leur transmettre ma passion !
Ensuite, je ne résiste pas à vous parler d’un autre livre de mon enfance (parmi tous ceux que j’ai lu, parce que je dévorais à la lampe torche, sous les couvertures). Il s’agit de « L’histoire sans fin » de Michael Ende. J’étais en CM1 et ce livre a été pour moi une révélation ! Mon entrée officielle dans la fantaisie. Deux ans plus tard, j’écrivais mes premiers textes et mon premier roman d’aventure.

Les lectures du moment ou la dernière lecture.

En ce moment, je suis très branchée : romance historique et littérature classique (française ou anglo-saxonne). Je viens de lire Jane Eyre, par exemple (oui… seulement maintenant, je suis impardonnable) et j’ai eu un véritable coup de cœur pour ce roman.
Ma lecture du jour, pourtant, n’est pas un classique, mais « Le tyran des songes » d’Oren Miller chez EDB. Oui, rien à voir avec une romance historique, comme quoi je ne respecte même pas mes propres règles ! C’est que ce roman me faisait de l’œil et que j’avais très envie de me plonger dedans Pour tout dire, j’ai du mal à le lâcher !
Le livre de chevet
Ma tablette ! Oui, je sais, je triche. Cela dit, c’est la vérité. C’est ma tablette qui est sur ma table de chevet. De cette manière, j’ai toujours quelque chose à me mettre sous la dent. Ma liseuse est bien remplie parce que je lis pas mal en numérique. Acheter en un clic, j’avoue, c’est à la fois une bénédiction et un drame pour mon porte monnaie ! Heureusement, il y a les promotions, des ventes flash ou des gratuités momentanées pour m’aider un peu.

Le genre qui a votre préférence.

Je lis à peu près de tout, sauf par exemple les essais scientifiques, et j’aime à peu près tout à part égale. En fait, je fonctionne par par cycles, par période. Mordue de policier pendant des mois, je peux soudain fondre sur tout ce qui est fantaisie ou fantastique, puis me lancer dans la romance contemporaine, la romance historique, ou la bande dessinée, le thriller… Chaque période m’emballe et me transporte. Je suis une lectrice enthousiaste.

Le livre que vous auriez aimé écrire.

Je dirais, peut-être, « La horde du contrevent », d’Alain Damasio, parce que je trouve que l’auteur a réalisé là une prouesse littéraire ! Je n’avais jamais lu et je n’ai jamais plus retrouvé depuis, un livre comme celui-là. Un ovni, une curiosité. Un bijou de littérature. L’histoire est fabuleuse et l’univers m’a totalement conquise, mais aussi le style de l’auteur, ses partis pris de narration, sa bande son. Un chez d’œuvre à mon sens. Bon, en fait, je n’aurai pas voulu l’écrire moi-même. Après avoir écrit « ça » je n’aurait certainement plus été capable d’écrire autre chose:p

La prochaine lecture.

Je ne sais pas encore. J’ai des tas de livres dans ma tablette et souvent, je prends le livre qui suit, dans l’ordre, sans me poser de question. À moins qu’un livre me fasse de l’œil et qu’il m’intéresse tellement que je saute dessus.

Les habitudes de lecture.

Je lis principalement au lit, avant de dormir, ou en voiture. Quelques fois, je suis tellement dans ma lecture que je lis aussi dans la journée, mais c’est rare, je n’ai pas beaucoup de temps. Je déteste être dérangée quand je lis. J’adore plonger corps et âme dans une histoire et me laisser porter. D’ailleurs, souvent, je reste « dans le livre » plusieurs jours après le mot « fin ».

Les lectures conseillées (celles qui vous suivent et dont vous ne vous lassez jamais).

Les Harry Potter, les romans de Jane Austen, que j’ai découvert sur le tard, mais qui m’ont conquise. La horde du contrevent, bien sûr. Les romans policiers d’Elizabeth Georges… Je pense aussi à Justine Niogret, une auteur française qui mériterait d’être plus connue. J’aime ses univers et sa plume, son originalité… Après, je pourrais conseiller des tas d’autres livres et auteurs, mais la liste serait si longue… Le principal est de lire et de garder l’esprit ouvert. Il peut arriver qu’un livre qui ne fasse pas partie de notre genre de prédilection puisse faire notre bonheur. Dans la vie, il faut faire des expériences et oser, non ?;)

Ce qui vous fait rêver dans vos lectures.

Je ne sais pas… C’est ça qui est magique avec les livres. Il n’y a pas de recette toute faite, à mon sens. Ça marche, ou ça ne marche pas. Pour moi, un livre est un tout, le style de l’auteur, son choix de mots et la façon dont il les fait « chanter » comptent autant que l’histoire et le charisme des personnages.

Votre auteur/e fétiche.

Je n’en ai pas. Quelques noms me viennent, bien sûr, mais je sais qu’en les nommant ici, j’en oublierai et je m’en voudrai après coup, donc…

Maintenant qu’on sait quel lecteur se cache derrière la plume de l’auteur, la curiosité nous pousse aussi à demander quels sont les projets et les actualités à venir et si l’on aura l’occasion de vous croiser au détour d’un salon littéraire.

2017, sera probablement pour moi une année de nouveaux défis et de challenges. Pas mal de chamboulements s’annoncent. Bons ou mauvais, c’est l’avenir qui nous le dira. En attendant, je n’ai pas encore planifié grand-chose question « salon ». Il y aura, bien sûr, Livre Paris 2017, avec EDB, mais ensuite, je ne sais pas encore.
En ce qui concerne mes projets, vous pourrez me retrouver dans le recueil L’ivre-coeur 2017 chez L’ivre-book avec une petite romance qui se suffit à elle même, mais pourrait être la première partie d’un roman. « Ceux qui attirent », romance érotico-fantastique se verra rééditer en numérique, toujours chez LiB. J’espère aussi boucler quelques projets. Quatre me tiennent particulièrement à cœur : Un roman plutôt classé Urban Fantasy, une romance contemporaine inspirée de mes lectures « classiques » et historique, oui, oui ! L’histoire d’Alex, le meilleur ami de Zia. Et bien sûr le recueil de nouvelles pour enfant, que j’ai baptisé provisoirement « Projet CE2 »
Ensuite ? Eh, bien, franchement, si je réussi à boucler tout ça, j’aurai de quoi être satisfaite. Même on ne sait jamais, on n’est pas à l’abri de quelques surprises;)

Le mot des chroniqueuses

  • Lindsay : Une auteure d’une sympathie et générosité sans borne que je vous invite à découvrir au plus vite tant à l’écrit que lors de salon. Vous ne pourrez qu’être séduits !
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s