Addicted to Sin – Saison 2 : Monica James

Chronique de Lindsay

RÉSUMÉ :

Dixon pensait avoir trouvé enfin un équilibre dans sa vie sentimentale. Lui, le psychiatre un peu cynique, qui enchainait les aventures sans lendemain, avait découvert en Madison, celle avec qui il envisageait de faire sa vie. Quant à Madison, fragilisée par un traumatisme dans son enfance, elle apprenait à s’épanouir auprès du seul homme en qui elle avait confiance. Mais Dixon a été obligé d’accepter le pacte proposé par Juliet, lui donnant ainsi un dangereux pouvoir. Celle qui s’est révélée être la demi-soeur de celle qu’il aime lui a toujours semblé toxique, il est en train de découvrir à quel point. Il a fait le choix de mentir à Madison, risquant de tout détruire entre eux et même de mettre son avenir professionnel en danger. Il va devoir assumer ces choix et faire face à la vérité pour Madison et leur couple.

addicted-to-sin-saison-2-2

MON AVIS :

Dixon, Dixon, Dixon… Que dire de ce nouveau tome le concernant ?
Ma lecture de ce tome s’est, je l’avoue, soldée par un avis en demi-teinte. Si j’ai été ravie de retrouver Dix, Maddy, Hunter et tous les autres, j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire sur toute la première moitié du récit. Faisant suite directe au premier tome nous reprenons l’histoire de Dixon là où nous l’avions laissé. Sa relation avec Maddy, au beau fixe mais menacée par l’ombre destructrice de Juliet, le plonge dans de nombreux questionnements et sautes d’humeur. Avouons-le notre cher Dix aurait bien besoin de se remettre les idées en place et de se secouer pour affronter les conséquences de ses actes et décisions. C’est ainsi que je me suis retrouvée à râler après notre sexy docteur et sa compagne durant les premiers chapitres, les trouvant longs et assez redondant. Heureusement pour moi, et pour vous si votre lecture d’Addicted to sin se rapproche de la mienne, Monica James a su nous offrir de véritables bouffées d’air frais avec le personnage de Hunter. Sa présence au fil des chapitres apporte beaucoup d’humour et, mine de rien, de remise en question. Hunter sera ici la voix de la raison même si parfois elle se retrouve noyée sous l’extravagance du personnage. La plume et le style de Monica James sont toujours aussi captivants et addictifs. La psychologie des personnages toujours plus exploitées nous permet une immersion totale dans ce roman dans tous ses aspects.

En bref, malgré un début assez longuet un très bon moment de lecture et des solutions qui viennent se poser tout naturellement pour combler et régler tous les questionnements et problèmes évoqués dans le premier tome. Des passages qui vous ferons rire, d’autre être émus mais quoi qu’il arrive une sensation d’achevé en fin de lecture. Aucune suite n’est attendue mais qui sait… un spin-off sur Hunter ?? Maybe !

Hugo Roman – Collection : New Romance – Date de parution : 10 novembre 2016 – Pages : 305 – Prix : 17€

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s